12/05/2011

The balance of the day

C'est dès le mois de Mars que Saab/Skyper avait sollicité les services et conseils de Invest Sweden afin d'établir des ponts de communications avec des partenaires industriels chinois . Un certain nombre d'entre eux ont manifesté leur interêt pour Saab et les discussions ont alors pu commencer avec le cabinet conseil suèdois comme trait d'union .Et les choses se sont alors emballées avec Hawtai , de manière peut etre trop precipitée .

Mais Victor Muller , lors du lancement de la Saab 9.4X à Washington cette semaine se livra à des confidences autour des négociations , precisant qu'il s'est retrouvé dans une position de force pour discuter .L'argument était tout trouvé et évident : "Nous sommes la dernière marque européenne Premium avec qui travailler en partenariat ."Un argument qui fait mouche auprès d'interlocuteurs chinois désireux de bénéficier d'une technologie d'avenir , mais aussi impressionnés par l'aura d'une marque telle que Saab dans un pays où la marque et son prestige sont si importants .

Mais c'est avec precipitation qu'il a dû quitter les festivités aujourd'hui pour rejoindre la Chine où il se trouve ce soir pour rencontrer à nouveau des industriels , ne dormir que quelques heures , rendre compte , rassurer Trollhättan  et répondre aux médias .D'autant plus qu'il réussira une troisième fois à sauver Saab .

It is from the month of March that Saab / Skyper had requested the services and advice at Invest Sweden to establish bridges of communication with Chinese industrial partners. A number of them expressed their interest for Saab and discussions were then able to start with the Swedish consulting firm as a link. And things went fast with with Hawtai, maybe too much fast .

But Victor Muller, at the launch of the Saab 9.4x in WashingtonDC this week indulged in confidences around the negotiations, saying he was in a strong position to discuss. The argument was quite clear and found: "We are the last premium European brand with whom to partner." An argument that did fly with Chinese partners wishing to benefit from future technology, but also impressed by the aura of a brand like Saab in a country where the brand and its prestige is so important.

But it's in hurry that he had to leave today the festivities at Washington DC for flying back to China where he is tonight to meet new industrials , sleeping only a few hours, reassure Trollhättan and respond to media .  He will succeed a third time to save Saab

DSC_0583.JPG


23:01 Écrit par Golfhunter dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saab, hawtai, negotiations | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.