02/03/2011

Audi did it for 25 years ago , why not Saab ?

Le nouveau directeur des ventes , Matthias Seidl , arrivé en 2010 chez Saab , n'a pas peur de la tâche à accomplir .En effet , il y a 20 ans il était impliqué dans la relance des ventes de chez Audi et , fort de cette expérience , croit en la meme recette pour Saab .Il s'en est expliqué aujourd'hui au journal dagensPS.se . Saab et Audi sont deux marques à la philosophie différente mais la réorganisation du réseau de la marque allemande a conduit au succès que connait Audi aujourd'hui. Et appliquer la meme méthode à Saab  pourrait etre la clé d'un redevellopement futur dans des proportions malgré tout moins importantes que celles d'Audi .

Selon lui le champs d'experimentation doit etre le marché nord americian connu pour son inertie commerciale plus grande à la difference avec la Grande Bretagne ou la Suède .

Dans ce contexte la stratégie envisagée repose sur une diminution des distributeurs multi-marques au profit de distributeurs exclusifs moins nombreux mais plus motivés et efficaces .Le nombre des concessions devrait diminuer de moitié d'ici 3 à 5 ans.

"Nous croyons plus en la notion d'exclusivité pour nos revendeurs .Il vaut mieux des vendeurs motivés en des lieux stratégiques plutôt qu'une quantité eparpillée et peu efficace.Il nous faut proposer l'essentiel : des voitures en expositions et des vendeurs qui croient nos produits ."

Après une année d'indépendance , les marché américain comprend 20 concessions propres .Les autres ayant choisi de laisser tomber Saab soit en arrètant purement et simplement , soit en concentrant leurs efforts sur d'autres marques .L'objectif est de 90 à 120 concessions .

"Nous voyons le bout du tunnel et je crois en la réussite de Saab.Le plus vite possible ."

Pour se differencier des marques allemandes "nous devons trouver notre créneau et ètre clairs.Saab est la voiture pour les penseurs indépendants et ceux qui osent défendre leur point de vue ".

The new director of sales, Matthias Seidl, who arrived in 2010 at Saab, is not afraid of the task. Indeed, 20 years ago he was involved in reviving sales of Audi and, with that experience believes in the same recipe for Saab. This has now explained to the newspaper dagensPS.se. Saab and Audi are two different brands with different  philosophies but the reorganization of the German brand has resulted in success that Audi knows today. And apply the same method could be the key for a Saab  redevellopement , with proportions still smaller than those of Audi.

According to him the experimental fields must be in North americian known for its commercial inertia due to the largest size in comparison with Britain or Sweden.

In this context the proposed strategy is based on a decrease in multi-brand distributors in favor of exclusive distributors fewer but more motivated and effective. The number of concessions should be halved within 3-5 years.

"We believe more in the notion of exclusivity for our resellers. It is better motivated sellers in strategic locations rather than scattered and less efficient . We must offer the basics: the cars in exhibitions and salers who believe in our products. "

After a year of independence, the U.S. market include 20 concessions . Others have chosen to drop Saab , or focusing their efforts on other brands. The goal is 90 to 120 concessions .

"We see the end of the tunnel and I believe in the success of Saab.As soon as possible."

To differentiate the brand to German's ones "we must find our niche and be clear .Saab is the car for independent thinkers and those who dare to defend their point of view."

matthias.jpg

17:04 Écrit par Golfhunter dans Actualité, Salon de Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.