24/01/2011

Saab Swiss fondue

Dimitri et Fred ont ravi leurs hôtes lors d'un week end glacial mais convivial comme toujours au Côty .La presse a également fait le déplacement :

"«Saabistes» par monts et vallées pour le
bonheur d'une simple fondue


VAL-DE-RUZ - Intarissables sur leurs voitures, une soixantaine de
saabistes ont parcouru des centaines de kilomètres pour le seul
bonheur de partager une fondue dans le Val-de-Ruz. Rencontre avec
les membres d'une famille qui vénèrent les Suédoises.
«Nous, on ouvre plus de bouteilles que de capots!» La couleur est annoncée
d'entrée de jeu par Dimitri Baumgartner, fer de lance du premier Saab Swiss
Fondue organisé ce week-end dans sa ferme du Côty. Ce meeting international
pas tout à fait comme les autres n'avait donc pas pour but d'exhiber les
rutilantes suédoises.

«Les saabistes sont des fêtards», poursuit ce passionné
qui, avec son partenaire, conserve une quinzaine d'exemplaires de la marque à
l'aigle couronné dans la grange. En effet, avec l'arrivée des convives - en
provenance d'Alsace, de Franche-Comté ou de Belgique -, la table de la cuisine
prend des allures de gastronomie des terroirs. «La plupart des saabistes que
vous allez rencontrer ont la particularité de posséder des voitures d'autres
marques également. On peut dire que les saabistes sont des épicuriens!»
Parmi eux, «Pulverisator» a roulé 720 km depuis Lille. «J'ai appris à conduire
dans une Saab. C'est décalé, atypique. A l'époque, cela donnait une image de
classe sociale aisée, de type architecte ou médecin. Mais la marque n'est pas
plus onéreuse qu'une autre». «La gamme est très, très riche», intervient
«Saabavie», lorsqu'on laisse entendre que, pour un ignare, les modèles se
ressemblent passablement. «Pas du tout», remarque ce chauffeur de
Fontainebleau en détaillant les caractéristiques de ses trois Saab classiques par
rapport à celles d'autres propriétaires. «Moi, je me fais souvent railler parce
que la mienne fait partie de celles de la nouvelle génération», rigole «900 de
98 NG»; allusion à l'époque où Saab était détenue par General Motors avant
que la faillite du géant américain ne renvoie la production en terres Vikings.
«Ces voitures sont sportives, luxueuses et chic!», assure Dimitri Baumgartner.
«Quand j'ai mal au dos, je vais faire un tour en Saab», assure le directeur de
vente de machines à café en insistant sur le côté confort et l'ergonomie du
véhicule. «Cela vient de l'expérience aéronautique du constructeur. On n'est
pas dans un cockpit, mais presque!»
Les dames ne manquent pas dans la grande famille Saab. «Socrate»
s'explique. «J'ai rêvé que je conduisais une Saab. Mon mari me l'a offerte à la
naissance de notre enfant. Et mes copines en sont jalouses. C'est une voiture
pépère, mais si on met le pied dedans, on lâche les relous derrière...» «La
mienne a 25 ans, mais c'est jouissif de lâcher une A3, par exemple», confirme
un autre passionné. Puis, «Socrate» ne manque pas de mettre en avant le
moteur hybride. «C'est vrai que quand on fait le plein d'essence, on se dit... ça
s'arrête jamais. Mais avec la bonbonne de GPL (réd: gaz de pétrole liquéfié)
dans le coffre c'est plus économique. D'autant que, en France, avec le GPL on
ne paie pas la carte grise...»
Finalement, en quittant le meeting, on voit un attroupement se former autour
d'une Saab capot ouvert. C'est juste une batterie qui n'a pas supporté la
froidure du Val-de-Ruz... /STE
SANTI TEROL

Plus de photos sur la galerie Flickr de Remi

SAAB.jpg

09:12 Écrit par Golfhunter dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |

Commentaires

La fête fut belle, merci à tous ceux qui sont venus pour le présence et leurs victuailles !!!

Écrit par : Swisstroll | 24/01/2011

Répondre à ce commentaire

Hello,
I saw that you've got a great time there!
A shame I was not there. Reason: still no wintertires and no time to come ( business first)
Maybe another meeting this year?
This sunday in Bruges ( Belgium) an oldtimer meeting. I'll be there to watch.
Bye

Écrit par : spartacus | 24/01/2011

Répondre à ce commentaire

Salut Jeff, regret de ne pas t'y avoir vu. Les suisses ont fait très très fort. L'ambiance était propice pour faire connaissance avec pas mal de saabistes que je ne connaissais que via le forum SSC...
A la revoyure!

Écrit par : Remdu67 | 25/01/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.