19/01/2011

9-5 Estate 2011

1400554 (1)s.jpg

 

 

 

 

Trollhättan/Suède, le19 janvier 2011

 

 

 

La nouvelle Saab 9-5 Estate entre en lice à Genève

 

  • Nouvelle étape de la plus grosse offensive produits jamais menée par Saab
  • Alternative à part sur le segment des breaks premium
  • Reprise des lignes affirmées de la 9-5 Berline
  • Ouverture des commandes en mars, premières livraisons en septembre

 

Saab Automobile s'apprête à franchir une nouvelle étape de la plus grosse offensive produits de son histoire, en dévoilant au Salon de Genève 2011 un modèle très attendu : la Saab 9-5 Estate.

 

Racée et plaisante à conduire, elle ajoute la polyvalence aux qualités largement reconnues de la 9-5 Berline, et propose une alternative singulière sur le segment des grands breaks haut de gamme.

 

Inspirée, comme la berline, de la silhouette puissante de l’Aero X, la 9-5 Estate s’en distingue par une ligne de pavillon fuyante qui aboutit à la lunette arrière fortement inclinée, au vitrage enveloppant caractéristique des Saab. Résultat : un break sportif et imposant, de stature basse et d’allure dynamique mais qui ne cède en rien aux impératifs du transport de charges.

 

Le coffre recèle d’ailleurs d’astucieux dispositifs d’aménagement, comme un plancher modulaire et repliable, un rail en U permettant de diviser l’espace et un rangement sous le plancher, avec compartiment étanche pour les objets humides. En outre, un hayon à commande électrique et programmable est disponible en option.

 

Associé aux mêmes motorisations tout-turbo essence, bioéthanol et diesel que la 9-5 Berline, la 9-5 Estate bénéficie de la transmission intégrale XWD Saab et d’équipements de pointe : châssis adaptatif Saab DriveSense, régulateur de vitesse adaptatif, phares directionnels adaptatifs Bi-xénon, accès et démarrage du véhicule sans clef, climatisation tri-zone et affichage tête haute projetant les informations sur le pare-brise, comme dans les avions de chasse (Pilot HUD).

 

Le carnet de commandes de la Saab 9-5 Estate s’ouvrira en mars et les premières livraisons arriveront en septembre. Ce modèle élargira considérablement l’attrait de la nouvelle gamme 9-5 sur un segment où Saab, réputé pour la polyvalence de ses voitures, a vendu autant de breaks que de berlines.

 

« Le lancement de la 9-5 Estate représente une étape très attendue de notre offensive produits » commente Jan Åke Jonsson, PDG de Saab Automobile. « Elle signe notre retour sur le segment des grands breaks, où nous jouissions d’une forte présence sur des marchés majeurs avec notre gamme précédente. »

 

 

Caractère sportif

Développé parallèlement à la version berline, la 9-5 Estate partage le même style affirmé à l’avant et ajoute à la lunette arrière un effet enveloppant. Le break conserve ainsi la signature frontale des 9-5 tout en affichant sa propre identité. À l’arrière, la ligne fluide du pavillon se prolonge par un profond becquet de toit intégré au sommet du hayon. De série, de fines barres viennent équiper le toit sans dénaturer la sveltesse de la silhouette.

 

Aux codes stylistiques typiques de la marque – telle la ceinture de caisse aboutissant aux puissants montants de custode en forme de crosse de hockey – s’ajoutent des épaulements arrière proéminents qui confèrent à la 9-5 Estate une carrure musclée et tonique.

 

Le hayon, très incliné pour souligner le caractère sportif du modèle, est barré sur toute sa largeur d’une rampe lumineuse en “bloc de glace” qui vient se fondre dans les combinés de feux – perpétuant ainsi la nouvelle signature Saab apparue initialement sur la 9-5 Berline et le crossover 9-4X.

 

Dynamique et fonctionnelle

La profonde soute, entièrement moquettée, vise à optimiser les volumes et l’utilisation. Les dossiers fractionnables à 60/40 se rabattent quasiment à plat, sans déplacer les coussins ni retirer les appuis-tête. La partie arrière de la caisse a fait l’objet d’une insonorisation soignée afin d’atténuer les bruits, vibrations et résonnances, pour procurer aux occupants un niveau d'agrément comparable à celui de la berline.

 

Sièges arrières rabattus, le coffre mesure près de deux mètres de long (1 962 mm) et offre une contenance modulable allant jusqu’à 1 600 litres (527 litres sièges relevés). Les parois latérales, complètement planes et verticales, dégagent un espace libre dépourvu d’encoignures difficilement exploitables et non amputé par les passages de roues. Elles sont en outre munies de série de compartiments de rangement pouvant accueillir de menus objets, de quatre anneaux d’arrimage et d’une prise 12 V.

 

En option, un rail en forme de U s’installe dans le plancher du coffre afin d’aménager l’espace : comme dans la 9-5 Berline, il supporte une cloison télescopique modulaire qui permet de diviser le coffre en fonction des besoins, afin de séparer et de maintenir en place des objets de tous gabarits.

 

Lorsque l’on tire sur sa poignée en forme d’avion, typiquement Saab, le plancher se replie en plusieurs étapes pour dévoiler d’abord un espace de rangement puis, replié une seconde fois, un compartiment supplémentaire si la voiture dispose d’un kit anti-crevaison au lieu d'une mini roue de secours. Il est alors possible de déployer un élément qui vient s’y fixer afin de maintenir le plancher en position replié. Ce dispositif permet de ranger des objets sous le plancher, au lieu d’utiliser toute la surface du coffre.

 

Sous le plancher encore, deux fixations permettent de ranger à plat la cloison de séparation amovible. Elles reçoivent aussi des anneaux permettant d'accrocher par exemple des sacs. Disponible en option, sac imperméable en plastique peut se placer dans le compartiment afin d’isoler les affaires mouillées : équipements de sport, vêtements de pluie ou bottes boueuses entre autres.

 

Lorsque la mini roue de secours fait partie des équipements, elle est recouverte d’un panneau plat qui forme alors une plateforme à 65 mm sous le plancher principal – un espace suffisant pour ranger des objets plats ou de petite dimension que l’on souhaite isoler.

 

Commande intelligente de hayon

Par souci de commodité, le hayon peut être actionné à distance par commande électrique. Il peut alors s'ouvrir en grand et se fermer par l'intermédiaire d'un interrupteur rotatif installé dans la porte du conducteur, ou d'une touche sur la clé à télécommande de la voiture. Une touche à effleurement placée à l’extérieur du hayon, au-dessus de la plaque d’immatriculation, et un bouton dans placé sur la face intérieure du hayon déclenchent également l'ouverture et la fermeture électrique.

 

Il est en outre possible de programmer une hauteur maximale de levée du hayon si la garde au plafond est limitée, dans un garage par exemple. La hauteur maximale d'ouverture se fixe à l’aide du bouton rotatif, lequel peut aussi désactiver la commande électrique.

 

Pour faciliter le chargement, le hayon s’ouvre jusqu’au niveau du bouclier, la hauteur de seuil étant de 648 mm seulement. Le plancher de la soute affleure au niveau de l'ouverture, ce qui permet d'y glisser facilement de lourdes charges. Un éclairage situé à la base du hayon et de petites appliques latérales éclairent abondamment le coffre dans l’obscurité.

 

Un cache-bagages rétractable peut venir s’insérer dans des ergots fixés sur les parois latérales, juste derrière les sièges arrière. Il dissimule le contenu du coffre aux regards et dispose d’une fonctionnalité bien pratique : d’une simple pression, les extrémités de la baguette de positionnement coulissent dans des gorges ménagées à l'intérieur des montants arrière, pour faciliter l'accès au chargement.

 

Saab Automobile France

17:19 Écrit par E.M | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.