18/10/2010

Et voici la 9-4x !

Actu-news!

 

 

 

 Trollhättan, le 18 octobre 2010

Nouvelle Saab 9-4X : Présentation générale

La nouvelle Saab 9-4X en première mondiale :

Une proposition scandinave sur le segment des crossovers

L’entrée de Saab sur le segment porteur des crossovers

Modernité du design scandinave inspirée du concept Aero X

 

Dynamique de conduite d’une berline, à l’égal des meilleurs éléments de la catégorie

Transmission évoluée Saab XWD associée au châssis adaptatif Saab DriveSense

Habitacle spacieux, cockpit orienté vers le conducteur et vastes rangements

Motorisations compactes, légères et d’excellent rendement : 3.0V6i de 265 ch et 2.8V6 turbo de 300 ch

Système d’aménagement modulable du coffre

La nouvelle 9-4X signe l’entrée du design très personnel de Saab et de ses principes techniques sur le segment porteur des crossovers de taille moyenne. Sous ses lignes typiquement scandinaves évoquant l’aéronautique, elle offre une conduite et un comportement dignes d’une berline et capable de rivaliser avec les références de la catégorie.

Prête à se dévoiler au monde le mois prochain au Salon de l’Auto de Los Angeles, la 9-4X ajoute une troisième famille de produits au portefeuille de Saab et offre une alternative rafraîchissante aux amateurs de crossovers d’esprit ouvert. Elle constitue une étape importante dans la renaissance de la marque suédoise, en tant que constructeur indépendant de voitures haut de gamme.

D’allure musclée et de tempérament sportif, la 9-4X s’insère par ses lignes et son gabarit entre la 9-3X tous chemins et la nouvelle 9-5 Berline. À l’extérieur comme à l’intérieur, elle exprime son identité Saab par ses lignes tendues et ses signatures, tels le pare-brise enveloppant, les optiques de phares taillées tel des « blocs de glace », le cockpit orienté vers conducteur et le coffre modulable.

Fidèle à la tradition Saab, la 9-4X tient les promesses que laisse entrevoir sa personnalité sportive. Elle s’articule autour d’une structure de caisse « spéciale crossover » qui joue un rôle fondamental dans ses qualités comportementales. Sa dynamique de conduite typée berline est à mettre au compte du système Saab XWD, l’excellente motricité intégrale, et du châssis adaptatif DriveSense.

Sous le capot se loge un moteur V6 compact et efficace, atmosphérique ou turbocompressé au choix. Le groupe 3,0 litres de 265 ch qui anime le modèle d’entrée de gamme dispose de l’injection directe et du calage variable des soupapes. Pour sa part, le 2,8 litres de 300 ch substitue à l’injection directe un turbocompresseur à double entrée et équipe exclusivement la version haut de gamme Aero. Ces deux motorisations sont associées à une boîte automatique à six vitesses gérée par commande électronique adaptative. 2

« La 9-4X élargit considérablement l’attrait de la marque Saab, » confie son PDG Jan Åke Jonsson, « Elle nous ouvre les portes du segment des crossovers – un créneau en pleine croissance –, tout en reflétant les valeurs fondamentales de la marque que sont par exemple la modernité du design scandinave et des qualités routières sportives mais responsables. C’est une proposition particulièrement séduisante et nous sommes convaincus qu’elle va plaire à de nombreux propriétaires de Saab, mais aussi conquérir à la marque une nouvelle clientèle. »

La 9-4X sera commercialisée en Amérique du Nord en mai 2011, tandis que les ventes en Europe et dans le reste du monde débuteront à partir d’août. Les tarifs seront annoncés peu avant la commercialisation.

Une sculpture de carrosserie signée Saab

La 9-4X affiche une stature ample et puissante sur des lignes tendues, parfaite expression de la philosophie stylistique de Saab. L’avant original – qu’elle partage d’ailleurs avec la nouvelle 9-5 Berline – s'inspire du célèbre prototype Aero X dont il reprend la calandre en triptyque et les projecteurs façon blocs de glace.

Les montants de pare-brise et les piliers presque effacés donnent l’impression d’une surface vitrée unique et enveloppante, qui met en valeur l’allure typique de cockpit de l’habitacle. Parmi les autres signatures chères à la marque, citons la forme des blocs optiques, la ceinture de caisse en crosse de hockey et les solides montants de custode englobés dans la courbure de la lunette arrière.

La ligne du pavillon paraît comme étirée et abaissée par le becquet de toit intégré au hayon tandis qu’à l’arrière, les feux reprennent les codes stylistiques introduits par la nouvelle 9-5 Berline. Une barrette « bloc de glace » à diodes luminescentes traverse la partie basse du hayon et se prolonge sur les feux arrière. Enfin, un double embout d’échappement en parallélogramme s’encastre dans le bas du bouclier.

De manière générale, la carrosserie de la 9-4X ne se charge pas de fioritures superflues. Une application de couleur sombre protège les bas de caisse, mais les passages de roues sont dépourvus de parement et le soubassement de panneaux protecteurs.

La finition d’entrée de gamme est équipée de roues en alliage de 18 pouces à six branches, tandis que le modèle Aero se distingue par des jantes alliage « turbine » de 20 pouces à neuf branches et par une calandre noire.

Un habitacle aux allures de cockpit

L’habitacle spacieux accueille confortablement cinq adultes et se démarque par son cockpit typiquement Saab, orienté vers le conducteur. La console centrale, son combiné de commandes et le tableau de bord dessinent un arc de cercle autour du conducteur. L’ensemble reçoit une finition façon bois en version 9-4X de base, et fibre de carbone en version Aero.

Les clins d'oeil au passé aéronautique de Saab se retrouvent aussi dans le compteur de vitesse qui permet d'afficher la valeur comme sur un altimètre, l’éclairage vert des aiguilles des trois cadrans principaux et le classique « joystick » de réglage des ouïes d'aération en nid d’abeille. Le 3

contacteur – un bouton stop/start – se trouve entre les sièges avant, comme il se doit chez Saab, à côté du levier de vitesses.

Les sièges offrent un bon soutien et, de série, un réglage électrique à 8 positions pour le conducteur ; un réglage électrique des pédales est proposé en option. Les passagers arrière sont particulièrement à l’aise car leur espace n’est pas entamé par la présence d’une troisième rangée de sièges. Ils bénéficient également d’un réglage manuel de chaque dossier de la banquette 60/40, qui permet trois positions d’inclinaison.

Les possibilités de rangement à bord sont multiples : bacs à deux compartiments dans toutes les portes, boîte à gants à deux niveaux et profond bac dans la console centrale, avec prises 12 volts, USB et AUX. Les passagers arrière disposent de rangements supplémentaires au dos de la console et dans l'accoudoir central.

L’offre d’info-divertissement se compose de deux options audio et d’une sonorisation à sept haut-parleurs ou système Bose haut de gamme à dix haut-parleurs et son surround 5.1. Le système de navigation à écran tactile de 8 pouces proposé en option affiche les cartes en 3D et dispose d’un disque dur pour le stockage de la cartographie et 10 Go de fichiers musicaux. La communication en roulant est assurée par le système intégré Bluetooth de téléphonie mains libres, qui se gère au choix par commandes vocales, commandes au volant ou via la façade du combiné.

À l’arrière, les passagers peuvent profiter d’une climatisation indépendante, en plus du système bi-zone de série, et de leur propre système de divertissement audio/visuel embarqué, grâce à un appareil dédié monté à l’arrière de la console centrale.

Il est relié à une prise vidéo AUX et à deux écrans de 8 pouces installés au dos des sièges avant.

Un coffre modulable

La malle de la 9-4X optimise à la fois l’espace et la convivialité. Les dossiers rabattables à 60/40 s'escamotent d'un seul geste, sans déplacer les coussins ni retirer les appuis-tête réglables en hauteur créant un plateau de chargement parfaitement plat

L'avant du plancher, monté sur charnières, se soulève à l’aide d’une poignée type aviation pour dévoiler un espace de rangement supplémentaire. Il est possible d’aménager à volonté la surface du coffre grâce à un rail en forme de U, en option, sur lequel se monte une cloison télescopique que l’on peut placer dans n’importe quelle position pour maintenir les objets en place.

Et pour plus de commodité, le hayon peut être équipé d’un vérin hydraulique à télécommande électrique : il peut s’ouvrir en grand, ou jusqu’à une position préalablement programmée si la garde au plafond est limitée – dans un garage par exemple.

Sur la route

Avec la Saab 9-4X, le comportement et les qualités routières d’une berline s’invitent chez les crossovers. Lors du développement, des essais comparatifs poussés avec des modèles concurrents ont attesté d’un niveau de performances dynamiques – en termes d’agrément de conduite et de maniabilité – à l’égal des meilleurs élèves de la catégorie. 4

La clé de cette réussite tient à une structure de caisse « spéciale crossover », qui n’a pas cherché les compromis en tentant d’adapter le format d’une berline ou d’un break existant.

Entre autres technologies routières de pointe, la voiture dispose du Saab XWD, la transmission intégrale sophistiquée capable de faire varier à l’infini la répartition du couple entre les essieux avant et arrière. Ce système, léger et très réactif améliore l’adhérence en toutes circonstances, sur le sec comme sur le mouillé, sur le bitume comme en terrain meuble, sur route et hors route. Il se combine à un différentiel arrière à glissement limité électronique (eLSD) qui peut transférer jusqu’à 50 % de couple d’une roue arrière à l’autre, pour privilégier celle qui offre la meilleure adhérence.

Sur la version Aero, l’osmose entre le conducteur et la voiture est encore affinée par le système Saab DriveSense, le châssis adaptatif qui gère l’amortissement en temps réel pour permettre à la 9-4X de réagir en fonction du style de conduite et des conditions de roulage du moment. En complément du mode « Intelligent » sélectionné par défaut, le conducteur a le choix entre deux autres réglages, « Sport » et « Confort ». De plus, un mode « Eco », commandé par un bouton distinct, gère de façon spécifique la pédale d’accélérateur et les séquences de sélection afin de limiter au mieux la consommation de carburant.

Enfin, la voiture compte d’autres systèmes d’aide à la conduite, comme la direction à effort variable VES – une fonction du Saab DriveSense – et les phares adaptatifs bi-xénon fournis de série, qui améliorent l’éclairage des virages en orientant le faisceau en fonction de l’angle directionnel.

Des moteurs à l’excellent rendement

La gamme des motorisations comprend deux V6 tout aluminium très efficaces, associés à une boîte automatique à six vitesses et à la transmission Saab XWD. Compacts et légers, ces groupes à 24 soupapes possèdent la distribution variable à l’admission comme à l’échappement et affichent des niveaux de puissance dignes de cylindrées supérieures.

En entrée de gamme, le moteur atmosphérique 3,0 litres de 265 ch (195 kW) dispose de l’injection directe et propulse la 9-4X de zéro à 100 km/h en 9,0 secondes seulement.

Exclusivement disponible sur la version Aero, le 2,8 litres turbo développe 300 ch (221 kW) et un couple impressionnant de 400 Nm sur la plage de 2 000 à 5 000 tr/min, ce qui vaut à la voiture une accélération 0-100 km/h en 8,3 secondes. Les chiffres de consommation des deux moteurs sont en cours de validation.

Un niveau de sécurité exemplaire

Ces solides performances se complètent d'un excellent niveau de sécurité, issu de plus de 50 ans d'expérience en matière de protection des occupants. Pour ses essais de chocs et ses simulations informatiques, Saab se base sur les analyses de collisions réelles survenues sur routes ouvertes. Bon nombre des tests mis au point en interne vont au-delà des exigences légales ou des essais effectués par des organismes de consommateurs.

La validité de cette démarche est corroborée par les enquêtes sur de véritables collisions menées par l’institut américain Highway Loss Data Institute (HLDI) et la compagnie d’assurance suédoise Folksam, enquêtes où les Saab se classent régulièrement en bonne position et ont 5

obtenu à plusieurs reprises la meilleure note de leur segment. La Saab 9-3 et la nouvelle 9-5 Berline ont également recueilli la note maximale de 5 étoiles aux crash-tests de l’EuroNCAP

16:36 Écrit par E.M | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.