17/09/2010

la première voiture électrique de Saab!

saab0002.jpgsaab0003.jpgsaab0001.jpg

 

 

 

 

 

Bornem, le 17 septembre 2010

 

 

Première mondiale

 

Saab 9-3 ePower : la première voiture électrique de Saab

 

  • Saab 9-3 Sport-Hatch à propulsion tout électrique

  • Autonomie visée : 200 km environ

  • Record de densité d’énergie pour les éléments de batterie

  • À partir de 2011, essai d’une flotte pilote de 70 voitures auprès d’utilisateurs

 

Bornem - Avec la Saab 9-3 ePower, Saab Automobile franchit résolument un premier pas vers le développement d’une voiture tout électrique.

 

Ce prototype, qui sera dévoilé pour la première fois au Mondial de l’Automobile de Paris début octobre, préfigure une flotte pilote de 70 voitures qui participeront à des essais de terrain exhaustifs en Suède, dès le début de l’an prochain.

 

Les performances des voitures seront évaluées dans des conditions très variées de roulage réel, dans le cadre du processus de développement d'un véhicule électrique Saab à vocation ciblée. Parmi les objectifs à valider : une autonomie visée d’environ 200 kilomètres, grâce à la haute densité d’énergie des éléments de batterie à l’ion lithium.

 

Premier véhicule tout électrique du constructeur, la Saab ePower est née d’une coopération entre Saab Automobile, Boston Power (batteries), Electroengine in Sweden AB (groupes motopropulseurs électriques), Innovatum (gestion de projets) et Power Circle (organisation professionnelle de l’industrie électrique suédoise).

 

Un Sport-Hatch intermédiaire à émissions nulles

La Saab 9-3 ePower est la première voiture tout électrique à offrir le confort et le volume d’un break. De fait, les ingénieurs de la marque ont intégré une architecture électrique dans l’enveloppe et les dimensions d’un 9-3 Sport-Hatch “classique”.

 

Sous le capot, un moteur électrique de 135 kW/184 ch entraîne les roues avant par l’intermédiaire d’une boîte monovitesse. La disponibilité instantanée du couple procure une accélération de 0 à 100 km/h en 8,5 secondes seulement, parallèlement à une vitesse de pointe de 150 km/h.

 

Le bloc-batterie Li-ion de 35,5 kW/h, compact mais puissant, vient se loger dans le bac de plancher, principalement dans l'espace précédemment occupé par le système d’échappement et le réservoir, dans l’empattement. La répartition du poids est ainsi optimale et l’excellente dynamique de conduite est comparable à celle de l’habituel Sport-Hatch.

 

 

 

Dans l’habitacle, un levier de sélection conventionnel, de style boîte automatique, propose les positions ‘drive’ (marche avant), ‘neutral’ (point mort), ‘park’ (parking) et ‘reverse’ (marche arrière). Au tableau de bord, le compte-tours et les témoins de carburant/turbo disparaissent au profil d’un affichage du niveau de charge de la batterie, de la puissance consommée et de l’autonomie, tous éclairés en vert.

De plus, un frein de stationnement électrique permet un gain de place.

 

La direction recourt à une assistance hydro-électrique et l’habitacle bénéficie d’une climatisation assurée par un compresseur alimenté par la batterie. Via un transformateur, cette dernière recharge également une batterie annexe de 12 volts qui alimente les feux et les accessoires intérieurs.

 

Le fonctionnement du groupe motopropulseur est contrôlé par une version spécifique du Trionic 8 – le système “maison” de gestion moteur – dotée d’un nouveau logiciel dédié à l'application électrique.

 

Une grande autonomie doublée d’une remarquable robustesse

Avec un objectif d’autonomie d’environ 200 kilomètres, la Saab 9-3 ePower repousse les limites des véhicules électriques existants. Elle doit cette performance aux éléments de batterie, dont la densité d’énergie dépasse largement celle des meilleures batteries actuellement implantées sur les VE, tout en contribuant à réduire le poids.

 

D’une capacité de 35,5 kW/h, la batterie est conçue pour fonctionner à pleine puissance jusqu’à une température extérieure de –30 C, soit 10 C au moins sous le seuil opérationnel d'autres batteries du marché. Atout majeur supplémentaire : le refroidissement par air, et non par eau, qui abaisse les coûts et permet d’alléger encore le bloc.

 

De par sa conception, la batterie est prévue pour supporter des cycles de recharge correspondant à dix ans d’usage moyen. Elle peut se recharger sur une prise de courant domestique en trois à six heures, selon le niveau de décharge. Mais cette durée peut être considérablement réduite si l'on augmente la tension d'alimentation, dans la mesure où la capacité d’entrée de la batterie n’est pas limitée.

 

Saab compte sur les essais routiers pour valider les performances de ce bloc-batterie très évolué, conçu pour opérer en toute fiabilité jusqu’au “tampon” de charge minimale, fixé à 12 % seulement de la capacité totale – une marge de fonctionnement très inférieure à celle d’autres batteries.

 

Les éléments à l’ion lithium sont en outre les premiers à recevoir l’écolabel nordique pour leur respect de l’environnement et leur caractère durable, procédé de fabrication compris.

 

 

 

Par ailleurs, la 9-3 ePower satisfait aux normes sévères de résistance à l'écrasement qu'applique Saab à tous ses véhicules. Le groupe moteur est implanté à l’extérieur de l’habitacle, dans une zone à structure non déformable, enveloppé et bien à l’abri.

Quant au système de gestion et de suivi de la batterie, il fonctionne en toute sécurité en conduite normale comme en cas d'accident.

 

 

Des essais exhaustifs auprès d’utilisateurs

Des centaines d'automobilistes et leur famille seront mis à contribution par Saab et ses partenaires, lors d’un programme très complet d'essais routiers et d'évaluation qui mettra en circulation une flotte conséquente de 70 Saab 9-3 ePower sur la période 2011-2012, au centre, à l’Ouest et à l’Est de la Suède.

 

L’équipe en charge du projet ePower, basée à Trollhättan, analysera les performances des voitures à l’aune d’un large panel de profils d’utilisation et de conditions de roulage. Afin d’enregistrer les données des principaux composants, tous les véhicules seront équipés de “boîtes noires” de type aéronautique.

 

“Le but de ce programme est d'évaluer le potentiel de développement d'un véhicule électrique très performant et à émissions nulles. Il représente une étape importante dans l’extension de notre stratégie de propulsion EcoPower,” commente Mats Fägerhag, directeur technique chez Saab Automobile. “Celle-ci passe notamment par le rightsizing – le choix de la cylindrée idéale – qui profite de notre expertise en matière de turbocompression, mais aussi par l’emploi de carburants alternatifs tels que le bioéthanol, grâce à la technologie Saab BioPower.”

 

Et Jan Åke Jonsson, PDG de Saab Automobile, d’ajouter : “À partir de 2015, il devrait se vendre chaque année dans le monde 500 000 véhicules électriques, et Saab est bien décidé à se tailler une place sur ce segment très porteur,

 

“Le programme 9-3 ePower constitue notre première étape vers la mise au point d’un éventuel véhicule de série, capable de fournir les performances de pointe qu’attendent nos clients. Nous sommes impatients de travailler avec nos partenaires techniques au développement d’un tel produit.”

 

_____________________________________________________________________

17:54 Écrit par E.M | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.